dimanche 3 octobre 2010

Bhardwaj, R. D. & all. (2006). La neurogénèse (création de nouveaux neurones) ne se fait plus après la naissance

Votre avis :  
On a souvent entendu parler du fait que les neurones ne se créaient plus à partir de 20 ans, qu'il n'y avait qu'un décroissement des capacités ensuite, etc. Vous avez peut être même entendu la réfutation de cela, comme quoi en fait c'était juste qu'il y avait moins de neurones qui se créaient que de neurones qui mourraient, mais il y en avait quand même de créé, d'où la plasticité du cerveau... C'est faux, car aucun neurone ne se créé après... La naissance. C'est en tout cas ce qu'a découvert l'équipe de Bhardwaj en 2006 dans un article phare paru dans PNAS. Bien sûr, ce qu'on dit sur la plasticité cérébrale reste valable, mais ça ne se passe pas au niveau des neurones, mais au niveaux des liaisons (axones donc). 

L'article part du constat qu'une équipe aurait trouvé des neurones qui se renouvelleraient dans le cerveau du singe. Si c'est le cas chez eux, ça doit l'être aussi pour nous, humains. Donc l'équipe a lancé une recherche auprès d'une population.

Méthode

L'idée, assez originale, est de dater les neurones du cerveau à partir de carbone 14 (14C). Pour dater à partir du 14C, il faut qu'il y ait eu une forte émission de cet élément radioactif: ca a été le cas avec les essais nucléaires des années 60. (Ils ont également utilisé un marquage au BrdU pour plus de précision, mais ce n'est pas l'important ici, car cela n'a fait que confirmer les résultats). Dans les années 60, il y a eu un pic d'émission de 14C, et donc les cellules nées à cette époque ont en elles des 14C que l'on peut tracer avec les moyens de traçage du 14C habituels, dans une quantité plus importante que les cellules nées plus tôt, ou plus tard. Ils ont donc mesuré la quantité de 14C dans différentes cellules du cerveau (neurones et cellules gliales (des cellules qui ne sont pas des neurones, mais qui aident les neurones à "bien fonctionner")) chez des personnes étant nées avant le pic de 14C, ou juste après le 14C. Les résultats sont édifiants...

Hypothèses

L'hypothèse était que si les neurones (et les cellules gliales) se renouvellent, alors la quantité de 14C dans le cortex devrait augmenter, au plus on se rapproche du pic de radioactivité, et redescendre ensuite. Si les neurones ne se renouvellent pas, alors la quantité de 14C restera la même qu'au moment de leur formation (donc à la naissance, vu que la plupart naissent à ce moment là)

Résultats

Les résultats sont édifiants, je le disais. Il semblerait, en ayant testé à la fois des gens nés avant le pic de radioactivité, et à la fois ceux nés après, que les neurones ne se renouvellent pas! La quantité de 14C reste la même que celle à la naissance, ce sur toutes les mesures effectuées dans le temps chez les sujets. Cela atteste donc qu'il n'y a pas eu mort cellulaire, et donc que les cellules présentes sont bien les neurones du début de notre vie.

Graphique représentant l'âge des cellules (neurones et non-neurones (=cellules gliales)) pour les personnes nées avant le pic de radioactivité de la fin des années 60. Le trait vertical représente l'année de naissance de la personne. 

Même graphique, pour des personnes nées juste après le pic de radioactivité. Mêmes constats. 

Cependant, pour les cellules gliales, les résultats sont différents et il semblerait qu'elles puissent se reformer, car elles datent de quelques années après la naissance (cependant, les sujets testés sont des adultes, donc même les cellules gliales ne se renouvelleraient plus après la petite enfance). 

Discussion

Ces résultats montrent bien qu'il n'y a pas de création de nouveaux neurones, mais les méthodes utilisées restent non sures à 100%, il reste une chance qu'une petite quantité de neurones naissent, mais qu'ils ne soient pas assez nombreux pour passer le seuil de détectabilité de la méthode, cela pourrait représenter 1% de la masse neuronale. Et si c'était le cas, la méthode au BrdU nous dit que ces nouveaux neurones éventuellement créés ne pourraient pas vivre plus de 4 mois... A quoi serviraient-ils? Peut-on éventuellement y trouver une explication neurobiologique à la mémoire de travail?


Source: Bhardwaj, R. D., Curtis, M. A., Spalding, K. L., Buchholz, B. A., Fink, D., Björk-Eriksson, T., Nordborg, C., Gage, F. H., Druid, H., Eriksson, P. S., and Frise, J. (2006). Neocortical neurogenesis in humans is restricted to development, in PNAS, 103 (33)

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire